Nos marques

Bostik dans le monde

Bostik dans le monde

top
Bien que la protection contre les fuites et le bien-être de la peau aient longtemps figuré parmi les principales priorités des fabricants de produits d’hygiène jetables, la douceur s’impose progressivement comme un critère de choix. Grâce aux progrès réalisés sur le plan des matériaux et de la fabrication, les fibres non tissées permettent d’améliorer la douceur et le moelleux de nombre de composants clés d’une couche, et cela est particulièrement vrai pour les voiles extérieurs, conçus pour que la protection ressemble à un sous-vêtement.
 
Un voile extérieur imitant les vêtements se compose d’une feuille laminée de film et de textile non tissé ; le textile non tissé extérieur ne suffit pas à lui seul à offrir une sensation de douceur. La composition du film et le procédé de fabrication, en plus de la technique de laminage utilisée, ont aussi un impact sur la douceur qu’ils peuvent contribuer à améliorer.
 
À l’heure actuelle, deux types de films sont généralement utilisés au niveau du voile extérieur :
  1. les films obtenus par extrusion - soufflage, couramment utilisés dans les couches produites aux États-Unis ;
  2. les films obtenus par extrusion en filière plate, largement utilisés dans les couches produites en Europe.

Comprendre ce que sont les films issus d’extrusion soufflage ou par filière plate

L’extrusion - soufflage implique une étape spectaculaire qui consiste à souffler le polymère en une bulle géante. Cette étape requiert une grande résistance ainsi qu’une viscosité élevée de la matière fondue et donc un polyéthylène à l’indice de fluidité bas et au poids moléculaire élevé. Ce processus implique un refroidissement lent pour obtenir une structure avec de grands cristaux. Par conséquent, le film fini est durci, rigide et bruyant ; il offre une bonne résistance aux déchirures, aux perforations, à la chaleur et une grande solidité, aussi bien dans le sens de fabrication que dans le sens travers.
 
Le film extrudé en filière plate, pour sa part, a besoin d’une matière fondue de viscosité moyenne à basse et implique un refroidissement rapide sur un cylindre refroidisseur afin d’obtenir une structure dotée de minuscules cristaux (amorphe). Il se révèle également plus transparent, plus doux et moins bruyant. Cependant, il est important de noter que le film extrudé en filière plate est aussi moins résistance aux déchirures et aux perforations, et en général moins solide, particulièrement dans le sens travers.
 
Quel que soit le procédé, les films sont généralement micro- ou macro-perforés pour :
  • Accroître la sensation de douceur
  • Réduire le bruit
  • Accroître l’épaisseur apparente
  • Accroître la surface de contact
  • Améliorer l’élasticité
  • Modifier le coefficient de frottement
  • Améliorer le potentiel adhésif
Le gaufrage du film produit par extrusion - soufflage survient directement sur la ligne de production ou après sur une unité de production séparée. Le gaufrage du film extrudé en filière plate est réalisé sur le cylindre refroidisseur.
 

Propriétés respirantes et douceur

Les propriétés respirantes du film composant le voile extérieur est un facteur clé dans l’amélioration du confort de l’utilisateur de la couche. Il améliore également la douceur du film utilisé.
 
Un film respirant est produit par l’extrusion d’un film de polyéthylène contenant une charge minérale (comme du carbonate de calcium – CaCO3 – à hauteur de 50 % généralement) qui est ensuite étiré. Le processus d’étirement du film décolle les chaînes moléculaires du polymère présentes à la surface des particules de CaCO3 afin de créer des micro-porosités dans la section transversale du film. Grâce au procédé d’étirage et aux particules de CaCO3 encore présentes à la surface, le film est plus doux au toucher.
 

Les méthodes d’assemblage

De multiples méthodes d’assemblage peuvent être utilisées pour produire un voile extérieur semblable à un sous-vêtement, à savoir :
  • Le revêtement par extrusion : Du polyéthylène fondu est directement appliqué sur le textile non tissé avant de passer entre deux cylindres. Cela a pour effet de faire pénétrer le polyéthylène en profondeur dans les fibres non tissées. En résulte un laminé rentable plutôt solide mais relativement rigide. Ce type de film qui présente également une moindre résistance aux déchirures, produit un bruissement et est facilement perforable.
  • La consolidation thermique : Le film et le textile non tissé sont préchauffés juste en-dessous de leur température de fusion respective, puis combinés et passés entre des cylindres. Cela permet la pénétration partielle du polyéthylène dans les fibres non tissées. Cette méthode de consolidation est garante d’une bonne solidité, en plus d’être rentable, mais elle produit un matériau relativement rigide et bruyant, quoique dans une moindre mesure par rapport aux matériaux revêtus par extrusion.
  • L’enduction collage : Le premier substrat est enduit d’adhésif thermofusible fondu juste avant d’être combiné avec le second substrat lors d’un passage entre des cylindres. En l’occurrence, le laminé prend les meilleures propriétés des deux substrats au lieu de ne former qu’un seul matériau comme c’est le cas avec les deux procédés précédents. Par conséquent, la douceur et le bruit s’en trouvent améliorés tandis que la solidité et la résistance mécaniques sont satisfaisantes. Une consolidation par zone est également possible. Le problème, c’est que la colle peut occasionner des bavures lorsque le procédé n’est pas contrôlé.

Dans quelle mesure les adhésifs participent-ils à la douceur des matériaux ?

Tout le monde sait que les adhésifs jouent un rôle essentiel dans la performance des produits mais ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que tous les adhésifs ne sont pas égaux en matière de performances. Les fabricants qui cherchent à obtenir une plus grande douceur doivent utiliser un adhésif à même de coller parfaitement des matériaux doux, aussi bien actuels que futurs, sans en mettre à mal la douceur (au niveau du toucher et du drapé) ni endommager l’apparence visuelle des matériaux utilisés.
 
De fait, en utilisant des adhésifs adaptés, ils peuvent offrir plus d’avantages sur le plan de la douceur par rapport à d’autres techniques d’assemblage. Afin d’atteindre vos objectifs en matière de douceur, il est donc crucial de collaborer avec un expert en Smart Adhesives.
 
Je veux en savoir plus sur l’amélioration de la douceur grâce aux adhésifs.

Je veux en savoir plus

Obtenir une grande douceur grâce aux solutions Smart Adhesives

En savoir plus
SOFTNESS_Achieving-Softness-With-Smart-Adhesive-Solutions.png
SOFTNESS_Achieving-Softness-With-Smart-Adhesive-Solutions.png

Les procédés pour obtenir une plus grande douceur

En savoir plus
SOFTNESS_Process-for-Achieving-Greater-Softness.png
SOFTNESS_Process-for-Achieving-Greater-Softness.png

Le confort et la qualité des textiles non tissés doux

En savoir plus
SOFTNESS_Comfort-and-Quality-With-Soft-Nonwovens.png
SOFTNESS_Comfort-and-Quality-With-Soft-Nonwovens.png

Les films des voiles extérieurs contribuent à une sensation globale de douceur

En savoir plus
SOFTNESS_Backsheet-Films-Contributing-to-Overall-Softness.png
SOFTNESS_Backsheet-Films-Contributing-to-Overall-Softness.png

Terminologie intelligente pour la douceur dans les produits d’hygiène jetables

En savoir plus
SOFTNESS_A-Glossary-of-Important-Terms-to-Expand-Your-Understanding.png
SOFTNESS_A-Glossary-of-Important-Terms-to-Expand-Your-Understanding.png