Tous les sites web

Méthode 1 : calcul du nombre de renouvellements d’air par heure

Les produits de Zwaluw classés en fonction de l’étanchéité à l’air présentent tous une valeur d’étanchéité à l’air. Il s’agit de la valeur an figurant sur la fiche de documentation technique. Cette valeur est exprimée en m3/h.m. Ou, en d’autres termes, le nombre de litres d’air qui peuvent s’échapper par mètre linéaire de joint de raccordement par heure.

a. Somme des connexions étanches à l’air dans la maison

L’une des recommandations pour une construction étanche à l’air consiste à énumérer tous les raccords de joints. Nous plaçons les produits qui ont une valeur aà côté d’eux. Nous multiplions ce chiffre par le nombre de mètres linéaires par type de raccord. Cela correspond à la somme de tous les raccords étanches à l’air (∑C).

b. Perte d’air par mètre cube et par seconde

En calculant qv;10ou qv;50 (respectivement 10 ou 50 Pa), on peut déterminer avec le ∑C la perte d’air par mètre cube et par seconde.

c. Nombre de renouvellements d’air du contenu de la maison par heure

La dernière étape de la détermination de l’étanchéité à l’air est la suivante : convertir la perte d’air par mètre cube par seconde en m3/h et diviser par le volume de la maison. Il en résulte le taux de ventilation (N), c’est-à-dire le nombre de renouvellements d’air par heure du contenu de la maison. Une maison avec un N ≤ 0,6/h est généralement considérée comme ayant une bonne étanchéité à l’air.

Conseil

Bien entendu, nous nous tenons à votre disposition pour vous donner des conseils avisés sur ces calculs. Contactez-nous pour discuter des possibilités pour votre projet. Plus d’informations ici :

ZWALUWETANCHEITEALAIR.BE

 

Méthode 2 : analyse ultrasonique ou thermographique

Le pré-scan ultrasonique mesure l’étanchéité à l’air des matériaux choisis dans l’enveloppe thermique au début de la construction. Cela permet de détecter ce que l’on appelle des lacunes dans l’enveloppe. L’étanchéité à l’air d’une maison est déterminante pour la consommation d’énergie et le confort.

Coûts minimes

L’objectif du pré-scan ultrasonique est de localiser les imperfections dans le joint à un stade précoce du processus de construction ou de rénovation. La réalisation de ce test permet d’effectuer des travaux complémentaires à moindre coût. Un test d’infiltrométrie peut ensuite être effectué pour mesurer l’étanchéité à l’air. Grâce au pré-scan, le taux de réussite d’un test d’infiltrométrie est plusieurs fois supérieur. 

Thermographie architecturale

Un scan thermique est une image thermographique de haute qualité prise à l’aide d’une caméra infrarouge spéciale. Les associations de logement obtiennent ainsi une bonne image de l’état de l’isolation actuelle (mesure de référence). Après avoir mis en œuvre les mesures d’isolation, il est possible de vérifier la qualité de l’exécution, comme le prévoit également le protocole de réception.

Méthode 3 : Mesures de pression de l’étanchéité à l’air

La méthode de mesure de l’étanchéité à l’air d’un bâtiment construit la plus couramment utilisée est le test d’infiltrométrie, qui consiste à pressuriser le bâtiment pour détecter les fuites d’air.
Le bâtiment est soumis à une pression positive et négative afin de déterminer le degré d’étanchéité à l’air. Pour ce faire, on mesure le nombre de fois où l’air de la pièce est renouvelé par heure. Le taux de ventilation d’une pièce est le nombre de fois par heure où la pièce est alimentée en air frais.

Un taux de ventilation de 0,6 ou plus est souvent utilisé comme critère de détection des fuites. Le gouvernement fournit des valeurs standard pour entrer la perte d’air dans l’EPC en dm³/s et dm³/s.m².

Le test est effectué à l’aide d’un cadre recouvert d’une bâche et équipé d’un ventilateur. Ce cadre est relié à un manomètre qui calcule les pertes d’air à l’aide d’un programme informatique. Le résultat de l’essai est indiqué en N50, en m³/heure. Cette méthode objective peut être appliquée aux maisons et aux bâtiments, et il existe plusieurs variantes de ce test, comme les tests BlowerMaxi et BlowerMini, disponibles auprès d’entreprises, telles que Gevelscan. La méthode de mesure est définie dans la norme NEN-EN 13829.
Le N50 est défini comme suit : N50 = (surpression N50 + dépression N50)/2.
Pour déterminer le débit d’air caractéristique, le N50 doit être divisé par la superficie de la zone d’étude : N50/A [m³/h,m²].

BlowerMaxi
Le BlowerMaxi est idéal pour tester des bâtiments jusqu’à environ 440 000 m³ avec un seul système (= plus précis).

BlowerMini
Le BlowerMini est idéal pour tester les éléments de construction préfabriqués. 

Qu’est-ce que la construction étanche à l’air ?

Vous souhaitez lire des informations plus détaillées sur la construction étanche à l’air ? Lisez alors cet article dans lequel nous expliquons le concept de construction étanche à l’air et les quatre piliers (étanchéité à l’air, isolation thermique, protection contre la pluie battante, isolation acoustique).

QU’EST-CE QUE LA CONSTRUCTION ÉTANCHE À L’AIR ?

Une gamme de produits claire et conviviale

Sous la marque Zwaluw Construction étanche à l’air, Bostik propose une gamme de produits pratique et claire. Avec une mousse PU flexible, un revêtement, un type de ruban extérieur et un type de ruban intérieur, l’installateur a tout ce dont il a besoin. Vous évitez ainsi les erreurs de construction.

DÉCOUVREZ LES PRODUITS DE CONSTRUCTION ÉTANCHES À L’AIR DE ZWALUW

Haut