Bostik around the world

 Our main brands

Les coûts de défaillance sont tous les coûts supplémentaires qui sont nécessaires pour réparer ce qui n’a pas été construit selon les spécifications ou qui ne répond pas aux attentes du client. L’étude menée par ABN AMRO (2019) montre que près de 40 % des entreprises de construction estiment leurs coûts de défaillance à 5 % ou plus. Les coûts liés aux défaillances sont souvent le résultat d’une mauvaise préparation et d’un manque de communication, en d’autres termes, ce sont des erreurs humaines.

Des milliards d’euros de coûts de défaillance

Entre l’idée et la réception d’un projet de construction, il s’écoule beaucoup de temps et de nombreuses phases de construction différentes dans lesquelles de nombreux intervenants sont impliqués. Il s’agit d’un processus fragmenté et complexe, dans lequel les personnes et les matériaux ne sont pas toujours utilisés de manière optimale. C’est ainsi que naissent les coûts de défaillance, qui se chiffrent en milliards d’euros par an dans le secteur de la construction. La réparation, la reproduction, la remise ou la compensation entraînent des coûts supplémentaires pour la résolution des erreurs.

Construction neutre sur le plan énergétique et amélioration de la qualité des bâtiments

Les prochaines années seront cruciales pour le secteur de la construction : les carnets de commandes sont pleins, des dizaines de milliers de logements doivent être construits et beaucoup d’autres doivent être rendus durables. Des exigences plus élevées sont en vigueur pour les constructions neutres en énergie. Pour les nouvelles constructions comme pour les bâtiments existants qui doivent devenir durables d’ici 2050. En outre, la qualité de la construction doit également être améliorée, d’où l’existence aux Pays-Bas (à partir de 2023) de la nouvelle loi sur l’assurance qualité dans la construction (« Wet kwaliteitsborging voor het bouwen »). Voilà de grands et nouveaux défis en perspective pour le secteur de la construction et pour les coûts de défaillance.

Discuter et résoudre les erreurs ensemble

Les coûts de défaillance ne deviennent transparents que si l’on quantifie les erreurs et qu’on leur attribue un prix. Afin, ensuite, de les analyser, d’en discuter et de les résoudre. Il s’agit donc d’un processus continu dont nous pouvons tirer des enseignements en tant qu’équipe.

Heureusement, s’adapter et continuer à se développer est une seconde nature pour les entrepreneurs et les sous-traitants, et les améliorations et les innovations sont permanentes.

Selon l’étude d’ABN AMRO, les principales causes de la diminution des coûts de défaillance sont les suivantes :

  • Meilleure préparation et planification des projets
  • Meilleur contrôle du projet
  • Amélioration de la communication mutuelle
  • Attention systématique aux coûts de défaillance
  • Amélioration de la consultation du personnel et/ou des autres parties prenantes

Utilisation de matériaux de construction durables

Pour obtenir une qualité élevée et éviter les coûts de défaillance dans la construction, il faut également utiliser les bons matériaux de construction durables. Des produits qui respectent les exigences et les réglementations et qui sont bons pour les personnes et l’environnement. Avec Bostik Premium Aware, il n’y a pas d’inquiétude à avoir quant à la qualité ou aux risques pour la santé, car ces mastics et adhésifs contiennent moins de substances nocives.

Si vous utilisez les produits adéquats, de bonne qualité et de manière correcte, vous n’aurez pas besoin de corriger les erreurs ou d’apporter des améliorations par la suite. Pour éviter les coûts de défaillance d’un produit, il est important de faire les bons achats et de procéder à un traitement adéquat. De cette manière, vous obtenez les meilleures performances en tant qu’équipe de construction et gagnez bien votre vie.

Haut