Bostik s’expose au Palais de Tokyo

Bostik investit le monde de l’art contemporain dans le cadre de la réouverture du Little Palais, l’espace dédié aux activités pédagogiques du Palais de Tokyo. Cette expérience inédite en collaboration avec l’artiste Wilfrid Almendra fait écho à l’esprit d’innovation qui anime l’entreprise depuis toujours.

ARTISTE ET URBANISME

Artiste franco-portugais issu du monde de l’industrie, Wilfrid Almendra expose depuis plus de 10 ans partout en France, mais aussi au Canada, au Texas, à Chicago, Milan, Berlin ou Rotterdam. Chez Wilfrid Almendra, idées et matériaux sont indissociables. Il tire son vocabulaire formel de l’architecture, mais surtout des formes et surfaces qui nous entourent. Il utilise principalement des matériaux bruts, souvent de récupération ou issus de l’économie alternative.

Inaugurée le 12 juin 2017, l’oeuvre de Wilfrid Almendra s’insère dans le cadre du programme d’interventions artistiques initié en 2012 par le Palais de Tokyo sur son bâtiment, les Oeuvres in situ / Anémochories, trois « peaux » artificielles y sont exposées pour une durée de un an minimum. Les réactions entre les composants, l’environnement et les interactions avec les visiteurs feront évoluer ces pièces naturellement au fil du temps.

Bostik et Den Braven, des sociétés du groupe Arkema, ont joint leurs forces et fait don de produits de dernière génération, choisis pour leurs propriétés d’étanchéité et de durabilité :

  • Bostik, Colle Mastic MSP106 invisible. Elle conserve son élasticité dans le temps. Cette colle sans solvant offre un maintien initial puissant (60 kg/cm2).
  • Den Braven, Silicone-NO Transparent. Il présente une forte adhérence, une grande élasticité ainsi qu’une excellente résistance au vieillissement et aux UV.
    L’artiste, conquis par la résistance mécanique du résultat, a eu carte blanche pour exploiter et tester les produits : « Je les pousse à l’extrême » commente-t-il. « C’est une vraie preuve de confiance envers nos solutions, mais également une belle aventure humaine qui permet la connexion entre les aspirations et les matériaux », ajoute Alexandra Delatte, Directrice de la Communication chez Bostik.

L’HABITAT ET LE VIVANT

Les 120 m² du Little Palais accueillent les ateliers Tok-Tok (pour jeunes publics et familles) et désormais Light Boiled Like Liquid Soap, cette oeuvre composée d’éléments sculpturaux fait de matériaux récupérés, échangés, transformés. L’installation de Wilfrid Almendra rappelle un habitat déstructuré, l’intérieur d’une maison, son toit et ses soubassements ; c’est une véritable sculpture vivante, presque « liquide ». Les peaux, suspendues à des tuyaux, sont ici la caution du vivant : « Je voulais faire le rapprochement avec la peau humaine, élastique, douce mais aussi forte et résistante au temps, à la lumière, à la poussière et au contact», explique l’artiste.

Pour en savoir plus

Radio Activity : www.wilfridalmendra.com
http://www.palaisdetokyo.com/fr/evenement/le-little-palais
http://palaisdetokyo.com/fr/evenement/es-ateliers-tok-tok
Commissaire : Sandra Adam-Couralet

back to top